Intervention d’un plombier pour une fuite d’eau : qui paye le locataire ou le propriétaire ?

À cause d’un siphon qui n’est pas étanche, d’une chasse d’eau défectueuse ou d’une canalisation percée. Vous êtes confronté à des fuites d’eau et des dégâts d’eau qui requièrent les services d’un plombier.  En tant que propriétaire ou locataire d’un logement en location, il n’est pas toujours facile de décider qui des deux parties va payer les frais pour l’intervention du plombier. Dans notre guide, vous allez découvrir qui du propriétaire ou du locataire va s’acquitter de la facture pour les prestations d’un plombier pour une fuite d’eau.

Qui paye l’intervention du plombier pour une fuite d’eau ?

Comme dans tous les biens immobiliers, les problèmes de plomberie et de fuite d’eau peuvent aussi survenir dans un logement en location. Effectivement, à cause d’une canalisation percée ou bouchée, d’une chasse d’eau qui ne fonctionne pas bien ou encore parce qu’un siphon n’est pas étanche. Vous pouvez faire face à une fuite d’eau chez vous. Pour régler ce problème, le recours à un plombier est indispensable. Seulement, dans le cas d’une location, le propriétaire et le locataire du logement peuvent trouver difficile de déterminer qui doit régler la facture du plombier. Selon la loi, le propriétaire du bien immobilier ainsi que le locataire devront prendre part au paiement des prestations du plombier. Mais c’est la situation qui va déterminer qui devra régler la facture.

Les travaux du plombier pour une fuite d’eau qui sont à régler par le locataire

Si vous avez fait appel à un plombier pour régler un problème de fuite d’eau. Il est possible qu’en tant que locataire, vous allez vous acquitter de la facture pour l’intervention du plombier. C’est le cas si :

  • Les travaux sont nécessaires à cause d’un défaut d’entretien des équipements au niveau du locataire. Ou si les problèmes de plomberie qui ont causé la fuite d’eau sont le fruit d’une dégradation des installations à cause de son usage au quotidien.
  • Les travaux à réaliser pour régler la fuite d’eau révèlent de l’entretien régulier des équipements du logement.

Les petites réparations en plomberie sont aussi à la charge du locataire pour éviter ou régler les problèmes de fuites d’eau. Il peut s’agir de l’entretien annuel de la chaudière, du remplacement des colliers de canalisation et des joints ou encore du pommeau de douche et des flexibles. En cas de fuite d’eau, le locataire devra aussi payer les services d’un plombier s’il doit réaliser des travaux pour remplacer certains éléments d’un robinet comme presse-étoupes ou encore les clapets. De même, c’est au locataire que revient la responsabilité de payer le plombier pour le dégorgement des canalisations qui ont entraîné la fuite d’eau dans le logement. Ceci à condition que le bouchon n’est pas de cause naturelle.

Les travaux du plombier pour une fuite d’eau à la charge du propriétaire

Le propriétaire d’un bien immobilier en location est dans l’obligation de régler la facture d’un plombier quand il intervient lors d’une fuite d’eau. C’est le cas si les réparations lourdes sont le résultat de la vétusté des équipements de plomberie. Le propriétaire devra aussi s’acquitter des frais pour l’intervention du plombier pour une fuite d’eau si le problème a été engendré par une catastrophe naturelle ou par manque d’entretien de sa part. Il est cependant essentiel de souligner que, si le locataire fait appel à un plombier sans avoir consulté au préalable le propriétaire du logement. Le propriétaire pourra refuser de procéder au paiement du plombier. En effet, avant d’entreprendre des travaux dans le logement, le locataire doit obtenir l’approbation du propriétaire du bien immobilier.