Assurance Trottinette Électrique : est-elle obligatoire ?

Comme vous avez besoin de vous déplacer d’un endroit à un autre tous les jours. Vous avez décidé de chercher un moyen de locomotion qui vous permettra de le faire plus aisément et plus rapidement. En plus de cela, vous aimeriez un engin qui vous permettra de réduire votre empreinte carbonique. Vous venez d’ailleurs de découvrir la trottinette électrique. Avec cet appareil, il vous sera plus simple de vous déplacer au quotidien. Vous vous demandez par ailleurs si pour conduire cet engin, vous avez besoin d’assurance. La réponse dans notre guide.

Trottinette électrique : l’assurance obligatoire

Vous ne le savez peut-être pas, mais la trottinette électrique est classée comme étant un nouveau véhicule électrique individuel ou un engin de déplacements personnels motorisé. En effet, comme il est équipé de moteur, il est considéré comme un véhicule terrestre à moteur. De ce fait, il est essentiel de souscrire à une assurance trottinette électrique pour pouvoir conduire l’engin. Pour une trottinette électrique, une assurance est obligatoire selon la loi : l’assurance responsabilité civile, et cela quelle que soit la vitesse de votre machine. C’est cette assurance qui va en effet prendre en charge l’indemnisation des victimes lors des accidents que vous avez causés avec votre appareil. Et cela que ce soit des dégâts physiques ou matériels. Si vous ne voulez pas avoir de problème avec la loi, souscrivez à une assurance responsabilité civile pour votre trottinette. Rassurez-vous, la souscription à une assurance trottinette électrique ne nécessite pas la création d’une carte grise ainsi que d’une plaque d’immatriculation pour votre machine. C’est une formalité à compléter pour enregistrer votre engin auprès d’une compagnie d’assurance. Il est cependant important de souligner que l’assurance responsabilité civile ne couvrira pas les dommages corporels que vous avez subis lors d’un accident que vous avez causé avec votre trottinette électrique. De même, elle ne garantit pas les dommages de votre engin. Pour pouvoir disposer d’une protection complète, vous avez besoin d’une assurance complémentaire qui propose :

  • Une garantie contre les casses.
  • Une garantie pour les blessures lors des accidents.
  • Une garantie contre le vol.

Cette assurance supplémentaire n’est pas obligatoire, mais est recommandée pour profiter d’une protection efficace à tout moment.

Conduire une trottinette électrique sans une assurance obligatoire : les sanctions

Comme la loi exige la souscription à une assurance responsabilité civile pour la conduite d’une trottinette électrique. Conduire l’engin sans assurance est considéré comme un délit qui peut entraîner plusieurs sanctions. Effectivement, si vous conduisez votre trottinette électrique sans assurance et que vous engendrez un accident ou que vous faites l’objet d’un contrôle routier. Vous pouvez être sanctionné en payant une amende jusqu’à 3 750 €. Le défaut d’assurance peut également vous obliger à effectuer un stage de sensibilisation à la Sécurité routière et à réaliser un travail d’intérêt général. Sans oublier le fait que conduire une trottinette électrique sans une assurance obligatoire peut causer la confiscation de l’engin et l’interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur ainsi qu’une peine de jours-amende. Il ne faut pas oublier le fait qu’en conduisant une trottinette électrique sans assurance, vous vous exposez à un risque financier important, car vous devez indemniser la victime de l’accident que vous avez engendré.

Souscrire à une assurance trottinette électrique : la condition

Pour pouvoir conduire une trottinette électrique, vous devez absolument souscrire à une assurance responsabilité civile. Et cela même si la vitesse de votre engin n’est pas supérieure à 25 km/h. Bien sûr, pour que la compagnie d’assurance accepte de couvrir votre trottinette électrique, il faut que cette dernière soit homologuée CE. Un appareil qui n’est pas conforme aux normes CE ne peut d’ailleurs pas circuler en France.